ÉTUDES SCIENTIFIQUES MUSICOTHERAPIE SELON TOMATIS

ÉTUDES SCIENTIFIQUES MUSICOTHERAPIE SELON TOMATIS

.

 

-Grâce aux recherches en neurosciences, nous savons aujourd’hui que de nombreux troubles de l’apprentissage et du comportement classiques ainsi que les troubles dys, l’hyperactivité ou encore les troubles autistiques son lié à une atrophie de certaines parties du cerveau, les études sur  la thérapie par le son et plus particulièrement la musique filtrée grâce à l’oreille électronique de Tomatis démontrent l’action de cette thérapie sur la plasticité cérébrale: le cerveau évolue et se remodèle. Les fonctions cérébrales s’améliorent en créant de nouvelles connexions. 

les récentes études ont également rapporté que l’efficacité de la thérapie par la musique filtrée sur les troubles de l’enfant est accéléré par un travail multi sensoriel. C’est pourquoi nous proposons un programme spécifique qui allie les informations sonores, motrices, visuelles et d’équilibre. L’intégration sensorielle envoyée simultanément par plusieurs sens se fait dans le colliculus supérieur, un noyau de neurones du tronc cérébral. Cela active la production de dopamine, substance clé de la motivation et de l’attention. dans les troubles de l’apprentissage de l’enfant comme par exemple le trouble du déficit de l’attention ou l’hyper activité, on retrouve plusieurs problèmes dans le cerveau:

– la taille du cervelet est réduite

– les ganglions de la base sont de taille réduite

– le circuit de la récompense est sous stimulé

Grâce aux IRM et notamment  aux recherches des neuro scientifiques Vinod Menon et Daniel Levitin ou encore de Ron Minson on sait désormais que la thérapie sous oreille électronique associée au travail multi sensoriel permet de remodeler le cerveau, les zones atrophiées augmentent de volume et  les connexions synaptiques se multiplient, la sécrétion de dopamine augmente et toutes les régions sous corticales sont stimulées et agissent  du bas vers le haut sur le néo cortex.

voici un schéma tiré du livre de Norman Doidge “Guérir grâce à la neuroplasticité” 

 

Cerveau page no. #1

Ajouté à cela une action sur le nerf vague appelé par le neuroscientifique Stéphen Porges “nerf vague intelligent” car en plus d’agir sur le système parasympathique qui diminue le stress et l’anxiété, il permet également d’être très attentif, de bien communiquer et met en bonne condition pour l’apprentissage.

cf: Norman Doidges “Guérir grâce à la neuroplasticité” Oct 2016

 

• Méta-Analyse : Cherchant à évaluer la crédibilité scientifique de l’efficacité cliniquement déclarée de la technique de stimulation sonore de Tomatis, Gilmore (1999) a mené une méta- analyse portant sur cinq études des années 1980 au Canada et en Angleterre, dans lesquelles la méthode développée par Alfred Tomatis a été utilisée. Quatre des études ont suggéré que la méthode Tomatis avait des effets positifs sur le développement psychomoteur, cognitif et linguistique, sur l’ajustement personnel et social des enfants, ainsi que sur leurs capacités de traitement auditif.(18)

• Trouble du déficit d’attention : Sacarin (2013) a effectué une recherche sur 25 enfants âgés de 7 à 13 ans ayant un diagnostic de trouble du déficit d’attention. Son but était d’explorer les effets de la première phase du programme d’entraînement de l’écoute de la méthode Tomatis en comparaison avec un groupe contrôle d’enfants médiqués ne bénéficiant pas de l’entraînement 9. Les résultats indiquent une amélioration significative de la vitesse de traitement, de la conscience phonologique, de l’efficacité du décodage phonétique lors de la lecture, du comportement et de l’attention auditive des enfants TDA ayant bénéficié de la stimulation par la méthode Tomatis 9.

• Troubles des apprentissages : Rourke et Russell (1982) ont fait une étude à l’Université de Windsor en Ontario sur 25 enfants âgés de 9 à 16 ans et présentant des difficultés d’apprentissage(19). Après avoir effectué un programme de stimulation de l’écoute par la méthode Tomatis, ceux-ci ont montré de meilleurs résultats que les enfants n’ayant pas bénéficié de la méthode dans les domaines suivants : capacités d’ajustement général, de résolution de problème et de coordination visuo-motrice(19).

• Troubles du langage : Une étude a été menée en 1982 par Wilson, Lacoviello, Metlay, Risucci, Rosati et Palmaccio (tel que cité dans Gilmor, 1999) à la North Shore University Hospital au Canada. Cette étude était composée de 26 enfants d’âge préscolaire entre 42 à 69 mois présentant des troubles du langage ainsi qu’un groupe contrôle(20). Cette étude met en évidence des améliorations significatives de la performance du groupe expérimental dans les tests de traitement auditif ainsi que dans le domaine de la communication. (20)

• Dyslexie : Mould (1985) a mené une étude sur 92 garçons d’une résidence dans l’école publique en Angleterre, âgés de 10-15 ans diagnostiqués comme étant sévèrement dyslexiques, qui présentait des déficits importants en lecture(21). Les résultats des tests standardisés montrent une amélioration dans les domaines de l’aptitude, la réalisation, et l’ajustement dans le groupe expérimental par rapport au groupe contrôle sur une période de deux ans(21).
• Autisme : Joan Naysmith-Roy (2001) a mené une étude avec six garçons, âgés de 4-11 ans, diagnostiqués comme autistes sévères(22).L’auteur rapporte des effets positifs sur le comportement suite au programme d’entraînement de l’écoute de Tomatis chez cinq des six enfants présentant un trouble autistique. Les résultats positifs ont été signalés dans les domaines suivants : l’adaptation au changement, la communication non verbale, la réponse émotionnelle, et le niveau d’activité(22). En 2008, une étude menée par Corbett, Shickman, et Ferrer (2008) portait sur 11 enfants âgés de 3-7 ans, diagnostiqués comme ayant un trouble autistique(23).  Gerritsen (2008) a analysé les données de l’étude menée par Corbett, Shickman, et Ferrer (2008) a conclu que 6 enfants sur 11 atteints de troubles autistiques ont eu des effets bénéfiques du traitement par la méthode Tomatis(26).

• Troubles du traitement auditif : Ross-Swain (2007) a étudié les effets de la méthode Tomatis sur les enfants et les jeunes adultes ayant des déficits dans la parole et le langage que l’auteur diagnostique comme ayant un trouble de traitement auditif. Des changements significatifs ont été signalés dans les domaines suivants : le séquençage auditif, l’interprétation des directions du son, la discrimination auditive et la cohésion auditive y compris la mémoire auditive à court terme(27).

• Musiciens : du Plessis, Burger, Munro, Wissing, et Nel (2001) ont étudié les effets du programme d’entraînement de l’écoute de Tomatis sur 28 jeunes musiciens dans un projet pilote dans 2 universités d’Afrique du Sud(28). Les auteurs ont conclu que la stimulation sonore de Tomatis entraîne des résultats significativement favorables dans tous les paramètres ci-dessous lorsque l’on compare un groupe expérimental à un groupe contrôle n’ayant pas reçu la stimulation. Les paramètres suivants ont été mesurés : les capacités d’écoute mesuré par le « test d’écoute à effet Tomatis », le bien-être psychologique, les améliorations sur la voix observée par les enseignants et les autres participants, ainsi que la maîtrise musicale, qui comprend la maîtrise instrumentale(28).

• Troubles psychomoteurs et des troubles neurologiques : Vervoort, De et Van (2007) ont fait une recherche portant sur l’efficacité du programme d’entraînement de l’écoute par la méthode Tomatis à l’aide de mesures neurophysiologiques chez 4 enfants de 2 à 7 ans atteints de graves troubles du développement et de retards globaux dans le langage, la communication, et le fonctionnement psychomoteur(29). Ces auteurs ont relevé chez ces enfants des progrès dans le langage et la communication, le contact visuel et l’attention(29).

• Développement des enfants prématurés : une étude récente de Picciollini et al. (2014) a investigué l’effet de l’exposition à la voix maternelle par conduction osseuse par la méthode Tomatis sur le développement autonome et neurocomportemental de 71 enfants prématurés à l’âge de 3 et 6 mois 30. Les auteurs concluent que l’exposition précoce à la voix maternelle exerce un effet bénéfique sur le développement autonome et neurocomportemental des prématurés(30).
• Acouphènes: Une étude de Stillitano, C. et al. en 2014 a pour but de déterminer l’efficacité de la méthode Tomatis chez les patients souffrant d’acouphènes(31). Les résultats indiquent une diminution des scores obtenus à l’Inventaire du Handicap Acouphénique(THI) ainsi qu’une diminution de l’intensité des acouphènes après 70 heures de traitement avec la méthode Tomatis(31). • En suisse, une étude de Schiftan et al (2012) cherche à évaluer si l’Audio-Psycho-Phonologie selon A. Tomatis remplit les critères d’efficacité, d’adéquation et d’économicité(32). Dans l’ensemble, sur la base des résultats statistiquement significatifs, les auteurs considèrent le traitement par la méthode de l’A.P.P. selon A. Tomatis comme étant très efficace(32).
Bibliographie (essais)[modifier | modifier le code]
• L’Oreille et le Langage, Collections Microcosme « le Rayon de la science » no 17, Le Seuil, Paris, 1963

  • La Dyslexie. Cours à l’École d’Anthropologie, Éditions Soditap, 1967
  • L’Oreille directrice, Éditions Soditap, 1967
  • L’Intégration des langues vivantes, Éditions Soditap, 1970.
  • Éducation et Dyslexie, Paris, Éditions E.S.F., 1971
  • La Libération d’Œdipe, Paris, Éditions E.S.F. 1972
  • Vers l’écoute Humaine : Qu’est ce que l’oreille humaine ? Tome 1 et 2, Paris, Éditions E.S.F., 1974
  • L’Oreille et la Vie, Paris : Éditions Laffont, 1977,
  • La Nuit utérine, Paris, Stock, 1981
  • L’Oreille et la Voix, Paris, Éditions Laffont, 1987, (ISBN 2-221-00157-5)
  • Les Troubles scolaires, Paris, Ergo Press, 1988
  • Vertiges, Paris, Ergo Press, 1989
  • Neuf mois au Paradis, Paris, Ergo Press, 1989
  • Nous sommes tous nés polyglottes, Paris, Fixot, 1991
  • Pourquoi Mozart ? Paris, Fixot, 1991
  • Écouter l’Univers, Éditions Laffont, 1995 Notes et références[modifier | modifier le code]

1. ↑ « physiologie de l’oreille moyenne » [archive], sur http://www.cochlea.eu [archive] (consulté le 3 juin 2016)

  1. ↑ « Développement de l’oreille » [archive], sur www.cochlea.org (consulté le 3 juin 2016)
  2. ↑ a et b Dumas de la Roque, P., L’écoute c’est la vie : introduction à la méthode Tomatis.,

Besson, 2014
4. ↑ Extrait du Bulletin de l’Académie Nationale de Médecine, Tome 141, nos 19 et 20, séance du 4 juin 1957

5. ↑ « Le redressement de certaines déficiences psychologiques et psycho-pédagogiques par l’appareil à effet Tomatis », compte-rendu de André Le Gall, inspecteur général de l’Instruction publique, mars 1961.

  1. ↑ Voir sur lexpress.fr [archive].
  2. ↑ a, b, c et d (en) Sollier, P., « Listening for Wellness: An Introduction to the Tomatis Method. »,

Walnut Creek: The Mozart Center Press., 2005

  1. ↑ a et b Tomatis, A. A., La Nuit Uterine., Paris: Stock., 1981
  2. ↑ a, b, c, d, e et f (en) Sacarin, L., « Early effects of the Tomatis Listening Method in Children with

Attention Deficit. », Antioch University Repository and Archive, no 44, 2013

  1. ↑ Tomatis, A.A., Education et dyslexie., Paris: ESF., 1972
  2. ↑ Tomatis, A.A., Oreille et le langage., S.l: Seuil., 1978
  3. ↑ Tomatis, A.A, Vers l’écoute humaine: Tome 2., Paris: ESF., 1989
  4. ↑ Tomatis, A.A, Vers l’ecoute humaine., Paris: Editions Esf., 1974
  5. ↑ « RME- méthode Tomatis » [archive], sur www.rme.ch (consulté le 2 juin 2016)
  6. ↑ « ASCA – disciplines thérapeutiques » [archive], sur www.asca.ch (consulté le 2 juin 2016)
  7. ↑ « Association suisse des professionnels en audio-psycho-phonologie » [archive], sur

www.a-p-p.ch (consulté le 2 juin 2016)
17. ↑ « Pologne – Les fonds structurels européens soutiennent l’égalité des chances pour les élèves ayant des besoins particuliers dans les écoles polonaises », Euronews on Special Needs Education no 17, 8 avril 2009 [archive], p. 15.
18. ↑ a et b (en) Gilmor, T., « The efficacy of the Tomatis method for children with learning and communication disorders: A meta-analysis. International », Journal of Listening, no 13, 1999, p. 12- 23.
19. ↑ a et b (en) Rourke, B., & Russell, D., « The Tomatis method applied to older learning disabled children: An evaluation. Proceedings from Opening », Communication Conference.Toronto, ON, 1982
20. ↑ a et b (en) Wilson, B., Iacoviello, J., Metlay, W., Risucci, D., Rosati, R., & Palmaccio, T.,
« Tomatis project final report. Proceedings from Opening », Communication Conference. Toronto, ON., 1982
21. ↑ a et b (en) Mould, P., « An evaluation of dyslexic boys’ response to the Tomatis Listening Training », Programme: Interim report. Brickwall House, Northiam, East Sussex, England., 1985
22. ↑ a et b (en) Neysmith- Roy, J. M., « The Tomatis Method with severely autistic boys: Individual case studies of behavioral changes. », South African Journal of Psychology, no 31(1), 2001, p. 19-26 23. ↑ (en) Corbett, B., Shickman, K., & Ferrer, E., « Brief report: The effects of Tomatis sound therapy on language in children with autism. », Journal of Autism and Developmental Disorders,
no 38(3), 2008, p. 562-566.
24. ↑ Sinha Y, Silove N, Wheeler D, Williams K, « Auditory integration training and other sound therapies for autism spectrum disorders: a systematic review », Arch Dis Child, vol. 91, no 12, 2006, p. 1018–22 (PMID 16887860, PMCID 2082994, DOI 10.1136/adc.2006.094649)
25. ↑ Sinha Y, Silove N, Hayen, A., Williams K, « Auditory integration training and other sound therapies for autism spectrum disorders (ASD) », Cochrane Database Syst Review, no 12, 2012 (PMID 16887860, DOI 10.1002/14651858)
26. ↑ (en) Gerritsen, J., « Response to “Brief report: The effects of Tomatis sound therapy on

language in children with autism,” July 3, 2007, Journal of Autism and Developmental Disorders. », Journal of Autism and Developmental Disorders, no 38(3), 2008, p. 567
27. ↑ (en) Ross-Swain, D., « The effects of auditory stimulation on auditory processing disorder: A summary of the findings.. », International Journal of Listening, no 21(2), 2007, p. 140-155

28. ↑ a et b (en) du Plessis, W., Burger, S., Munro, M., Wissing, D., & Nel, W., « Multimodal enhancement of culturally diverse, young adult musicians: A pilot study involving the Tomatis method. », South African Journal of Psychology, no 31(3), 2001, p. 35-42.
29. ↑ a et b (en) Vervoort, J., De, V. M. J. A., & Van, W., « The improvement of severe psychomotor and neurological dysfunctions treated with the Tomatis audio-psycho-phonology method measured with EEG brain map and auditory evoked potentials. », Journal of Neurotherapy, no 11(4), 2007,

p. 37-49.
30. ↑ a et b (en) Picciolini, O., Porro, M., Meazza, A., Gianni, M.L., Rivoli, C., Lucco, G., Barretta, F., Bonzini, M., & Mosca, F., « Early exposure to maternal voice: Effects on preterm infants development. », Early human development, no 90(6), 2014, p. 287–292.
31. ↑ a et b (en) Stillitano, C., Fioretti, A., Cantagallo, M., Eibenstein, A., « The Effect of The Tomatis Method on Tinnitus. », International Journal of Research In Medical and Health Sciences, no 4 (2), 2014, p. 24-29.
32. ↑ a et b (de) Schiftan, M., Annen, P., Blättler, C., Boulot, Y., Eichenberger, V., Etchebarne, H., Keller, E., & Zimmermann, M., « Erfüllt die Audio-Psycho-Phonologie nach A. Tomatis die Kriterien der Wirksamkeit, Zweckmässigkeit und Wirtschaftlichkeit? », Schweiz Z Ganzheitsmed, no 24, 2012, p. 361–366.