Grossesse

Alfred Tomatis écrivait dans 9 mois au paradis:

“pour aider les femmes enceintes a mieux vivre leur grossesse, rien de tel que de placer la mère et l’enfant sur la même longueur d’onde!”

Tout le monde s’entend aujourd’hui pour dire que pendant les 9 mois in utero, l’enfant a une vie psychique et sensorielle très intense, il emmagasine des émotions qui le suivrons toute sa vie.

Dés 4 mois et demi le fœtus perçoit les sons. Principalement celui de la voix de sa mère, chargée de toutes ses émotions. C’est la symbiose mère-enfant qui se grave.

Ces moments merveilleux de la grossesse sont donc primordiaux pour la maman et pour l’enfant à venir.

Tomatis disait également: “si la relation affective entre la mère et l’enfant ne s’est pas réalisée in utero, le langage risque de le pas être enclenché et même parfois de ne pas exister.”

Les séances de musicothérapie prénatale permettent non seulement de mettre la maman et le bébé sur la même longueur d’onde de sérénités mais elles agissent également sur l’accouchement lui même.

Le docteur Klopfenstein a mené des études dans deux maternités, Vésoul et Suresnes. Il constate que les femmes sont moins fatiguées, ont moins de tensions musculaires, moins d’angoisses et de difficultés émotionnelles, et la relation mère enfant est optimisée.

 

Par rapport a une préparation a l’accouchement habituelle, la préparation sous oreille électronique permet que:

– le temps de travail passe de 3h30 à 2h30,

– les césarienne passent de 13% a 4%

– les accouchements spontanés passent de 46% à 60%

– le taux de périnée intact passe de 8% a 24%.

 

Des séances sont recommandées pendant le 4ème ou le 5ème  mois de grossesse puis un  mois après.

Nous proposons également aux futures mamans qui le souhaitent des séances de chant prénatal qui vont compléter les bienfaits des séances passives.

?php get_footer(); ?>